5 raisons de penser que Jésus était dépressif

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En l’an 3 avant lui-même naquit Jésus, qui allait énormément changer la face du monde avec tout un tas d’idées super nouvelles pour l’époque : « si tu te fais péta, tend l’autre joue » , « mais va me chercher de l’eau si tu veux du vin », « j’en ai marre de nager au milieu de la mer, je continue à pied »… Mais quand on regarde de plus près, c’est vrai que sur les photos, Jésus ne respire pas la joie. Si le type vient t’annoncer qu’il souhaite se lancer dans le stand up, tu peux l’en dissuader direct. Depuis tout petit, il a la tête d’un gars qui va se faire crucifier ! Même pour son pot de départ, la fameuse Cène, il n’était pas à la fête le zuzu. Peut-être que Jésus déprimait dur…

Voici les 5 raisons qui laissent penser que Jésus était dépressif :

5.Un père absent et une mère possessive : on sait qu’à partir de 12 ans, Jésus n’a plus de contact avec son père, Joseph, soit parce que ce dernier est mort soit parce qu’il s’est barré avec une meuf plus jeune. On sait pas. L’adolescent est alors un peu étouffé par Marie, sa mère, qui a reporté tout son amour sur lui. « Et mon fils, c’est le plus beau, et mon fils, il sera avocat »… C’est vrai qu’elle était relou la daronne.

4.Il habitait Nazareth : c’est au nord du pays, c’est un peu comme s’il habitait au Havre quoi. Je vais pas plus loin dans l’analyse, vous m’avez compris.

3.La fille dont il était amoureux était prostituée : ado et même après, Jésus, c’était pas un foudre de guerre niveau Gonzesse. Ça, pour multiplier les petits pains, y’avait du monde, mais les conquêtes, c’était une autre histoire. Jusqu’au jour, où il fit la connaissance de Marie Madeleine dont il aimait le coté fille en détresse à sauver. Mais bon, vis-à-vis de tout le monde, c’était un peu chaud de sortir avec elle, parce que, quand même, elle en avait déroulé du câble.

2.Trahi par son meilleur pote : Jésus se constitue une petite bande de 12 potes, des bros, tous super soudés. Et puis bam ! La déception : Judas le dénonce pour 30 deniers. Imagine le chagrin du pauvre Jésus : 30 deniers ce n’était même pas le prix d’une paire de caligae. Mais Judas a vachement regretté: quand il a vu la peine qu’il a fait à son bro, il s’est pendu…

1.Tout le monde détestait Jésus : c’est vrai que Jésus au sommet de sa popularité, il ne faisait pas l’unanimité. Il était un peu atteint du syndrome « Justin Bieber ». Comme disait Saint Pierre, « ah Jésus, il fait kiffer, mais il a pas mal de haters ». Et c’est vrai que les gars de Jérusalem étaient un peu déçus du messie qui allait libérer Israël : trop baba cool ! Ils s’attendaient à un mec plus vaillant genre Eric Bana dans Munich. Et les romains, ça les saoulait un peu l’agitation que provoquait Jésus dans les rues de Jeru… En plus, à cette époque-là il y a eu la première émission de télé réalité avec un système de vote : le gouverneur romain Ponce Pilate avait demandé au peuple de sauver soit Barabbas, soit Jésus. 98 % d’appel surtaxés pour Barabbas… Les boules ! C’est à partir de ce moment-là que Jésus a fait une croix sur sa carrière de messie.

Alors convaincu ?

Johnny Cash – Personal Jesus

Leave a Reply