6 Questions à… Solange te parle

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Solange ou plutôt Ina Mihalache, est une comédienne et humoriste québécoise. Passionnée par la culture française, elle décide à l’âge de 10 ans d’adopter complètement l’accent français. A 17 ans, elle quitte Montréal pour Paris. En passant par le cours Florent, elle se fait remarquer par Mathieu Amalric qui la met en scène dans son premier court métrage, « Deux cages sans oiseaux ». En novembre 2011, Ina invente Solange et commence à faire des podcasts sur Youtube ; « Solange te parle » de plein de sujets du quotidien sur un ton dépressif, on entendrait presque au loin le pendule de Monsieur Cyclopède. Sa voix tout droit sorti d’un film français des années 60 et son phrasé lent, clair et fragile la conduisent vers la radio, où elle a tenu 2 capsules sonores pour France Inter « Solange lit tous tes tweets » et  « Solange dans le Bus ». Elle continue sur le MOUV’ avec « Solange pénètre ta vie intime » avec des témoignages de femmes croisées sur les réseaux sociaux . Aujourd’hui, Solange te parle déprime en répondant au questionnaire de la Grande Dépression. Merci à elle.

Le ou les morceau(x) où vous aimez noyer votre chagrin ?

Lhasa – De cara a la pared

Air – Playground Love

« 

Les Trois Accords – Saskatchewan

La dernière fois que vous avez pleuré ?

Dans les bureaux de l’OFII (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration) à Montréal.

Selon vous, la déprime est-elle source de création ?

Elle est à la source, oui. Mais l’action n’est possible que lorsqu’on en sort, même furtivement.

Votre artiste dépressif(ve) préferé(e)?

Francesca Woodman. Jeune défenestrée ayant passé des heures à attendre la lumière, nue et seule, dans le froid.

(NDLR : Francesca Woodman est une photographe reconnue qui s’est suicidée à l’âge de 22 ans.)

Un film qui vous file le bourdon à chaque fois ?

« Baise-moi. »

Quel livre, film, disque ou artiste, utilisez-vous comme balise de détresse, pour vous sauver ?

Roman Opalka. Artiste franco-polonais ayant peint des suites de nombres jusqu’à la mort.

3 Comments

  1. Cecile 5 avril 2013
  2. Cecile 5 avril 2013
  3. éric 17 avril 2016

Leave a Reply