6 Questions à… Thomas VDB

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Thomas VDB est un journaliste et un humoriste français. Il se passionne très jeune pour le théâtre afin de devenir comédien. En parallèle, son goût pour le rock le conduit à piger au magazine Rock Sound, il assurera même le poste de rédacteur en chef pendant 2 ans. En 2006, il conjugue ces deux passions en créant son premier one-man-show « Thomas VDB en Rock’n Roll » qu’il joue pendant 4 ans, faisant même les premières parties de concerts (Anaïs, San Severino,…). Remarqué par la télé et la radio, il présente des émissions sur France 4 et il réalise également des chroniques sur France Inter. Thomas démarre l’année 2013 avec un nouveau spectacle humoristique et musical « Thomas VDB chante Daft Punk », coécrit avec Kader Aoun, tous les mardis au Point-Virgule. En attendant de le voir vocoder « One More Time », Thomas tape sa « déprime » sur la Grande Dépression.

Le ou les morceau(x) où vous aimez noyer votre chagrin ?
Le morceau dans lequel j’ai le plus noyé mon chagrin (ou tout au moins essayé de lui faire boire la tasse) est « Something I Can Never Have » de Nine Inch Nails, ça fait 20 ans qu’il me fait le même effet.

La dernière fois que vous avez pleuré ?
J’ai vécu une rupture douloureuse l’été dernier et j’ai beaucoup pleuré. J’ai aussi énormément pleuré (mais de rire) pendant l’écriture de mon dernier spectacle avec Kader Aoun. Il m’arrive de me réveiller la nuit et d’être pris d’un fou rire uniquement en repensant aux idées du spectacle.

Selon vous, la déprime est-elle source de création ?
Non

Votre artiste dépressif(ve) préferé(e)?
Je dirais Nick Drake, ou Woody Allen, même s’il est certainement plus névrosé que dépressif.

Un film qui vous file le bourdon à chaque fois ?
« Elephant Man ». La première fois que je l’ai vu, j’avais 12 ans, il m’a fallu deux semaines pour m’en remettre.

Quel livre, film, disque ou artiste, utilisez-vous comme balise de détresse, pour vous sauver ?
N’importe quel album de Sparks, peut-être avec une préférence pour « Indiscreet », qui est un des albums les plus joyeux du monde (de toute façon, Sparks est le meilleur groupe du monde pour moi). Sinon il y a toujours quelque chose qui me fera rire dans une planche de Pierre La Police ou dans une nouvelle de Jorn Riel.

Dessin de Pierre La Police

Leave a Reply