Bon Anniversaire, le Prozac !!

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est la « pilule du bonheur ». La reine des antidépresseurs. Depuis son apparition en France, le 19 août 1989 –il y a 20 ans exactement-, le Prozac calme les angoisses. Et suscite la polémique. Retour sur la carrière mouvementée d’un médicament star.

Origines

Fluoxétine. C’est son petit nom. Celui qu’il portait avant d’être sous le feu des projecteurs. Il provient d’une famille d’antidépresseurs qui bosse dans le stockage de sérotonine, cette substance qui fait défaut aux personnes dépressives. C’est le laboratoire pharmaceutique Eli Lilly, qui, le premier, voit en lui de la graine de champion. Et lui donne son nom de scène: Prozac.

Ascension

Très vite, son potentiel éblouit les Etats-Unis. Dès son apparition en 1987, les fans se comptent par milliers, puis ce sera par millions… Sa force: faire disparaître les sentiments de tristesse et d’abattement. Un bonheur pour les personnes atteintes de dépression, de troubles obsessionnels compulsifs ou encore de boulimie nerveuse. Ses effets secondaires sont présentés comme mineurs… Une pilule le matin, pendant une période conseillée de six mois, et « BBB »: « Bye, bye, blues ».

Consécration

Le 19 août 1989, il débarque en France et connaît un franc succès. Le Prozac, c’est la star incontournable de la scène du médicament. En 2008, 888 259 boîtes de ce « bonheur sur ordonnance » ont été vendues, sous l’aspect de gélules ou de solutions buvables. 13,45 euros les 14 gélules, remboursées à 65% par la Sécurité sociale.

Polémique

Mais le temps du strass et des paillettes est éphémère. Survient la rançon de la gloire. Certains fans n’y trouvent plus leur compte. Les effets non souhaités seraient trop nombreux: migraine, nervosité, insomnie, anxiété, nausée, diarrhée… Et même l’émergence de pulsions meurtrières ou suicidaires. En décembre 2004, le British Medical Journal publie des documents officiels, qu’Eli Lilly aurait dissimulés, suggérant un lien entre la fluoxétine, le suicide et la psychose. Sans parler, dans certains cas, des problèmes de sevrage. Pire: en 2008, une étude anglaise affirme que le Prozac n’aurait pas plus d’effet qu’un placebo ! Le Prozac devient un phénomène de mode controversé, qui serait parfois abusivement prescrit.

Avenir

Alors que le Prozac fête ses vingt ans d’existence en France, d’autres antidépresseurs tentent de lui voler la vedette en jouant sur la réduction des effets secondaires. Tandis que psychiatres et psychothérapeutes rappellent que seul un suivi psy est capable de mettre un terme aux tendances dépressives…

SOURCE : L’Express

Anthony and the Johnsons – Knockin’ On Heaven’s Door
[dewplayer:http://www.lagrandedepression.com/wp-content/uploads/music/Knockonheavensdoor.mp3]

Leave a Reply