Comment ruiner un repas de Noël ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un calvaire pour les uns, une cause de suicide pour les autres, le repas de Noël est un long chemin de croix, la veille du birthday de Jesus. Mode d’emploi pour transformer un repas de fête en crucifixion.


Que ce soit un repas entre amis ou avec votre famille, vous n’avez strictement rien à raconter et les conversations autour vous emmerdent. Vous vous sentez seul et ce n’est pas parce que vous êtes célibataire et que tout le monde autour de la table est en couple. Vous ne rêvez que d’une chose : vous abrutir avec un bon xanax tranquille chez vous. Et pourtant, vous avez accepté cette invitation à ce dîner de noël et vous le regrettez.

La Grande Dépression vous donne en exclusivité 5 sujets d’actualité qui feront polémique pour que tous les convives s’enguirlandent :

– « L’égalité homme – femme » : Choisissez un couple homme-femme installé à table avec vous et demandez « qui des deux gagne le plus ?». Ensuite rabaisser et humilier celui ou celle dont le salaire est plus faible, à coup de « c’est normal que tu gagnes moins, t’es qu’une femme ! Et encore t’as de la chance de ne pas être violée sur ton lieu de travail. T’as pas vu Mad Men ? » ou « C’est pas une histoire d’égalité homme – femme, si tu gagnes moins c’est parce que t’es moche !».

– « Le quinquennat de Nicolas Sarkozy est une réussite. Heureusement que j’ai voté pour lui en 2007 ». Pendant 10 minutes et sans rigoler (c’est la partie la plus difficile), vous tenterez de dresser un bilan positif de la Droite  au pouvoir. A coup sûr, vous vous attirerez les foudres de 70% de la population. (Sondage Ipsos).

« Intouchables» : Assurez-vous que tout le monde ait vu le film. Laissez-les en dire du bien, puis lâcher « Intouchables ? Plus de 10 millions d’entrées ??? Mais ça c’est bien le public français ! Ils adorent les films sur les handicapés, genre  Bienvenue chez les Ch’tis. ». Dites également que « les esclaves de la traite négrière étaient bien mieux traités que le personnage d’Omar Sy» et osez demander à l’assemblée : « DSK avec des putes, ça vous choque, mais un paraplégique avec des putes, vous approuvez ? ». Parler du film sans l’avoir vu est un plus indéniable.

– « Adorer Dieudonné ne fait pas de vous un antisémite ». Le classique. Finis généralement devant Youtube pour évaluer la qualité humoristique des sketchs sur le colon juif terroriste et « le conseil de classe ».

– Prendre les mots « pédophiles », « viol », « infanticide » et «peine de mort » pour les associer comme vous le souhaitez : ces 4 mots sont aux discussions ce que les Lego sont aux jouets. Finir la discussion en atteignant un point Goodwin. Vous pourrez quitter la table et personne ne vous regrettera.

La Grande Dépression est avec vous dans ce difficile moment ! On fera un point cadeaux la semaine prochaine !

One Response

  1. salvado 23 décembre 2011

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.