Deathbook

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je vais mourir. Tôt ou tard. Laissant derrière moi, entre autres choses, ma page Facebook. C’est valable pour vous aussi. Et d’ailleurs, pour ceux qui n’en ont pas, je vous invite à en ouvrir une. Parce que je vais vous révéler quelque chose : votre page Facebook sera plus visitée que votre tombe.

Une tombe, c’est chiant d’entretien. Même si c’est pas vous qui nettoyez. Et puis, les gens oublient vite où vous êtes enterré. Si ce n’est pas au Père Lachaise, ça sonne tout de suite ‘Province’, et les gens vous snobent. Total, le 1er novembre, pas de fleurs sur votre tombe ! Alors que Facebook, qui aura bientôt intégré la date de décès (à la manière du reminder de la date d’anniversaire), avertira vos amis, qui s’empresseront de poster un petit message, une photo de vous bien vivant, ou une petite video d’une chanson (« Tu vas me manquer » de Pascal Obispo).

Alors, si je peux vous donner un conseil, faites gaffe à une chose : une fois mort, votre dernier statut Facebook sera, pour ainsi dire, votre épitaphe. Pensez-y avant de poster, parce que ça risque de vous suivre ! Imaginez la trace que vous laisseriez si vos derniers mots étaient : « D’attaque pour une super journée de travail ! », « De retour de Vannes ! » ou encore « Encule le chat ».

C’est d’une importance capitale que les pages facebook survivent à leurs propriétaires. Pour une raison simple. Je prends mon exemple : mon nombre d’amis plafonne à 100. Je dois avoir à peu prés une demande d’amis tous les trimestres. Et je sais que mon activité sociale ne va pas améliorer la statistique. Par ailleurs, j’ai remarqué que des personnes me supprimaient de leur effectif d’amitié. Alors, si en plus le décès d’un ami virtuel me fait baisser le nombre d’amis, moi je dis « c’est pas possible ! ». Parce que si je vis vieux, dans 40 ans, y’aura que mon wall sur lequel je pourrais mettre des conneries de Youtube et les liker.

Ma dernière volonté : point de crémation, pas de mise en terre ! Mon corps ira à la poubelle, et Facebook sera ma dernière demeure.

Dead Can Dance – I Am Stretched on Your Grave (Live)
[dewplayer:http://jan.myahk.nl/muziek/Dead Can Dance/Toward the Within/Dead Can Dance – I Am Stretched on Your Grave.mp3]

Rejoignez La Grande Dépression sur Facebook pour déprimer en mode web 2.0 !!

Leave a Reply