La déprime du sein qui tombe

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il n’y a pas que les Bourses européennes qui chutent. Analyse de cette dépression mammaire.

Elle sort le grand jeu pour LE séduire. Elle l’invite chez lui après ce diner au resto d’en bas. Elle l’installe sur le canapé, sort du champagne et met Radio Nostalgie en fond sonore. Et puis soudain, les enceintes crachent « You Can Leave Your Hat On » de Joe Cocker. Ni une, ni deux, elle se lance dans un striptease torride…Après avoir fait voler sa petite robe Mango, elle enlève sensuellement son soutien-gorge,  et là, gloubiboulga, la loi de l’attaction emmène le tissu mammaire désespèrement vers le bas, au niveau du ventre. Le mec en crache son champagne. Il se lève, cherche la sortie. Elle court pour le rattraper. Ça ballote dans tous les sens. Le mec est au bord du vomissement… Il claque la porte. Elle se met à pleurer, la miche trempant  dans sa coupe de champagne.

Triste réalité. Ses seins font la gueule. Comme plus de 70% des femmes qui ne portent pas de soutien-gorge adapté quand elles font du sport !

Alors contre le sein élastique qui indique le sud, je vous propose quelques conseils d’achat:

– Évitez des soutien-gorge en coton, préférez des matières absorbantes. Ou rembourrez avec des éponges.

– Pour les très gros seins, choisir un modèle double bretelles croisées dans le dos. Renforcez avec du scotch américain.

– Sautillez pendant l’essayage à Decathlon pour évaluer le maintien. Effet garanti auprès des vendeurs qui vous feront une ristourne et vous inviterons à boire un verre.

– Changez régulièrement de soutien-gorge… hein ? Radines.

Je sais pas pourquoi j’ai écrit cet article, car la lectrice type du blog de la Grande Dépression ne fait pas de sport. Et puis, vous me direz, faire un striptease avec un soutien-gorge de sport, ça fait fuir les mecs.

Female lady with saggy tits de Danny Hennesy

"Female lady with saggy tits" de Danny Hennesy

One Response

  1. Khéops 16 décembre 2011

Leave a Reply