La Playlist d’un dimanche tout pourri #7

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

J’ai oublié de faire mes impôts… Comme il fait un temps à lire du Dickens près d’un poêle à bois en marche, j’ai décidé de me concocter une bande son bien déprimante pour déclarer mes revenus sur internet.

Amy Winehouse – Wake up alone (original recording)
Se réveiller seul(e) un dimanche… Le contraire aurait été étonnant.

Daniel Johnston – Some Things Last A Long Time
C’est marrant comme Daniel Johnston a la voix de mon mal-être.

Johnny Cash – Ain’t No Grave (Can Hold My Body Down)
Cette reprise était sur l’album posthume du Man in Black, American VI. Elle servait d’indicatif aux entrées de l’Undertaker sur le ring de la WWE.

Paul Williams – When I was alone
Paul Williams, l’auteur de la musique de Phantom Of Paradise, a pondu également quelques ballades sentimentales qu’on dirait tout droit sorti d’une série des années fin 70, début 80.

Soupir – Larmes de Métal
Qu’est ce que fout de la Synth Pop québécoise dans la playlist de la Grande Dépression ? Primo, j’aurais trop aimé monter un groupe qui s’appelle Soupir. Secundo, ça ressemble à du Daft Punk mais avec un budget de 300 dollars. Et Tertio, le refrain « Je verse des larmes de métal » avec la voix de robot, me hante sous la douche depuis. Bon alors il est où mon numéro de télédéclarant ???

Leave a Reply