La Playlist d’un dimanche tout pourri #9

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On me demande souvent quel est mon indicateur de dimanche tout pourri. La réponse est simple, c’est ma grand-mère. Enfin, sa hanche. Dés qu’elle a mal, elle m’appelle « mon petit Yves, tu vas pouvoir mettre ta playlist, ma hanche me lance oh la vache, je douille sa mère,  ça va vraiment être pourri demain ! ». Remercions ma mémé ! Pour vous accompagner en ce lendemain de Nuit Blanche, j’ai convoqué Karen Dalton, Yussuf Jerusalem, Les Colocs, Ane Brun et John Lennon.

Karen Dalton – Katie Cruel
C’était la chanteuse préférée de Bob Dylan, la Billie Holliday blanche qui jouait de la 12 cordes et du banjo comme personne. Elle est morte du sida en 1993. A écouter Something on your mind aussi.

Yussuf Jerusalem – A Heart Of Sorrow
Un blues rock qui coupe les genoux. Une excellente bande-son quand vous pleurez de colère. Et puis ils sont français, du garage français on ne crache pas dessus.

Les Colocs – Dehors Novembre
En soirée dans un appart montréalais, un gars me dit “si tu veux écouter de la musique dépressive québécoise, jette une oreille à l’album “Dehors Novembre” des Colocs; le chanteur André “Dédé” Fortin s’est suicidé 2 ans après sa sortie. Tu m’en diras des nouvelles.”

Ane Brun – Don’t Leave
Ella a raison Ane, c’est relou quand on anticipe le moment où l’on se fait plaquer au lieu de profiter de l’instant.

John Lennon – Nobody Loves You (when you’re down and out)
Lennon a écrit cette chanson empreinte de déprime et de solitude pendant son « lost weekend. », période pendant laquelle Yoko et lui étaient séparés.

Leave a Reply