Le monde pas si merveilleux de Disney

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La féérie du monde Disney est en en train de voler en éclat, après la sortie d’une étude aux Etats – Unis, qui indique que travailler dans un parc d’attraction Disney serait pire que de faire la guerre en Afghanistan !

Se trimballer dans un parc déguisé en Tic & Tac à se prendre des coups de tatanes par des mioches agités, n’a effectivement rien d’excitant. Et pourtant ! Et pourtant, Disneyland Paris, se trouve être le vivier de jeunes comédiens en mal d’emploi. De nombreux jeunes artistes travaillent dans le parc d’attraction pour réaliser leur quota d’heures qui leur permet de décrocher le statut d’intermittent.

Les voilà donc ces soldats de la guerre en Afghanistan ! De jeunes gens sorties des meilleures écoles d’art dramatique qui se lancent dans l’animation grand public à Disneyland, au risque de perdre leur vocation. Certains finissent par accepter un CDI par lassitude et désespoir. Pour certains, les feux de la rampe s’éteignent à Marne – La –Vallée.

Au-delà des petites mains qui fourmillent dans les parc Disney du monde entier, il y a les têtes d’affiches qui bossent pour Disney Channel. Aux Etat-unis, Britney Spears, Lyndsay Lohan, en sont les parfaits exemples… Enfants stars propulsés par la musique et le cinéma, elles ont fini par mordre la poussière à force de la renifler ! La dernière en date se nomme Demi Levato. « A 18 ans, elle a décidé de partir dans un centre de repos, «pour des problèmes émotionnels et physiques», a indiqué son agent. L’actrice-chanteuse aurait des troubles alimentaires et pratiquerait l’auto-mutilation. Les problèmes de Demi Lovato se seraient aggravés après une dispute avec un danseur pendant la tournée. Selon un proche cité par le site, Demi Lovato «n’a plus le même amour de la vie qu’autrefois.»

Douchka : « Mickey a rempli nos verres de Coca… »

En France, on a eu droit à nos dépressifs made in Disney : la sympathique Douchka, qui a été ambassadrice pour la marque de 1984 et 1989… Depuis, elle prépare son retour. Sans succès. « En 1995, elle tente de mettre un terme à sa vie avec des barbituriques. Sur cette période, elle a déclaré récemment :  » Je n’avais plus rien, je n’avais plus de carrière, je n’avais plus de mariage, mes enfants étaient loin parce que je ne pouvais plus assurer mon quotidien  » a rapporté le journal Ici Paris. En plus de ses difficultés à s’imposer dans le milieu de la musique et ses problèmes familiaux, Douchka a connu de graves soucis financiers : elle aurait même touché le RMI, le revenu minimum d’insertion. »

N’en jetez plus : mettre un pied dans Disney c’est un peu comme de marcher dans la merde. Je plaisante bien sûr. Regardez Justin Timberlake, il s’en sort bien…

En bonus la scène la plus triste du monde Disney :

Rejoignez La Grande Dépression sur Facebook pour déprimer en mode web 2.0 !!

Leave a Reply