Le moral gris des lycéens

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins de tabac, mais plus d’ivresse rapide. Un moral au milieu du gué : l’étude de 2008 de l’Observatoire régional de la santé fait ressortir « un sentiment de déprime » chez les lycéens.

Un questionnaire en ligne a été envoyé à 35 lycées. 686 réponses ont été retenues et analysées. Elles ont été comparées à celles recueillies en 2003 auprès des élèves de collèges et lycées. L’âge moyen est de 17,5 ans. 73 % vivent avec leurs parents et 23 % en famille monoparentale. 64 % reçoivent de l’argent de poche (26,50 € en moyenne) chaque mois.

S’ils déclarent se sentir globalement en bonne santé, 51 % répondent en même temps se sentir déprimés, 70 % nerveux et 95 % fatigués. L’enquête a été réalisée au mois de mai, à la fin de l’année scolaire tempère Isabelle Grimbert, directeur d’étude de l’Observatoire régional de la santé. S’ils se sentent bien, ils déclarent aussi avoir mal au ventre (80 %) et souffrir de maux de tête (86 %). 55 % souffrent du dos et 69 % ont besoin de sommeil en journée.

La première expérimentation à l’alcool est située à 12,8 ans (12,3 en 2003) mais le nombre d’ivresses a augmenté : 10 en moyenne par an contre 4,2 en 2003. L’étude fait ressortir un usage d’alcools forts et un phénomène de défonce plus marqué », souligne la rapporteuse. Côté tabac, il y a une nette diminution par rapport à 2003 : 42,5 % des élèves fument au lieu des 56 % en 2003.

Mieux, la moitié souhaite arrêter de fumer. Baisse également de la prise de drogue mais 21 % déclarent en consommer occasionnellement et 20 % du cannabis dans les 30 derniers jours. 2 % auraient pris de la cocaïne, une ou deux fois, dans la même période.

29 % des lycéens ont des pensées suicidaires et 9 % ont déclaré des tentatives de suicide dont 3 % à plusieurs reprises. On a constaté que les deux tiers des suicidants n’ont pas eu de prise en charge a vivement regretté le bureau de l’Observatoire.

Sexualité. Les lycéens sont plutôt précoces avec un âge moyen de premier rapport à 15 ans et quatre mois. La moyenne nationale est 17 ans. Si 55 % des filles de l’enquête (196) ont dit avoir des rapports sexuels régulièrement, 71 % déclarent prendre la pilule. Douze ont déclaré avoir été enceintes et cinq ont pratiqué une IVG.

Source : Ouest France

Phoenix – Playground Love (Air Cover)
[dewplayer:http://www.lagrandedepression.com/wp-content/uploads/music/playground-love-air-cover-1.mp3]

Leave a Reply