Les « McRefugees », les réfugiés du McDo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A Hong-Kong, les sans-abris trouvent refuge dans les McDo ouverts 24h sur 24

A la nuit tombée, les quelques centaines de fast-food que comptent Hong Kong deviennent des lieux de refuge pour les personnes les plus pauvres de la ville : chômeurs longue durée, travailleurs précaires, retraités sans le sous. Tous n’ont pas ou plus les moyens de se payer un logement dans la ville chinoise qui compte 1 milliardaire pour 132.000 habitants

Difficile d’imaginer qu’un restaurant McDo puisse devenir, malgré lui, un acteur social aussi important. Et pourtant, on peut y s’offrir une boisson chaude pas chère, bénéficier d’un point d’eau et dormir sur des banquettes ou des tables, à défaut de lits de camp.

Début octobre, comme si la situation n’était pas déjà assez dramatique, une S.D.F. d’une soixantaine d’année est décédée dans un de ces McDo. Le personnel et les clients s’en sont aperçus seulement sept heures après ! Signe que le phénomène est tellement ancré que plus personne n’y prête attention. Pour info, ce n’est pas la bouffe McDo qui l’a tué…

L’affaire a fait grand bruit et les associations poussent désormais le gouvernement à s’occuper du sort des sans-abris en créant par exemple des centres d’hébergement d’urgence. Les McDonald’s ouverts toute la nuit ne peuvent plus rester le seul lieu d’accueil.

En 2013, le photographe Suraj Katra avait déjà su capté la détresse du phénomène dans cette série de clichés intitulée « I’m livin’ it in McDonald’s ».

LrCq0kV

PowerPoint Presentation

 

PowerPoint Presentation

PowerPoint Presentation

2QkcSdz Suraj Katra

Moralité, ami dépressif, lorsque tu as nulle part où aller, tu trouveras toujours refuge chez Ronald McDonald. Ou KFC souvenez vous

Leave a Reply