Pulvar et Polony me dépriment

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En regardant cette vidéo, j’ai presque de la sympathie pour cet imbécile de Martin Solveig, (qui est à la musique électronique ce que Plastic Bertrand était au punk) tellement Polony et Pulvar sont épuisantes de bêtises, à « clichetonner » sur la techno et ses dérives.

De manière générale, écouter les avis de Pul’ et Polo’ c’est comme boire l’eau des chiottes de la Machine du Moulin Rouge à 3h du mat : tu ne sais pas pourquoi tu le fais, c’est complètement con et ça a le goût de pisse. En plus, elles sont sapées comme deux déléguées de parents d’élèves de la PEEP (mention spéciale pour Polony pour qui la mode n’a pas dépassé 1994).

J’adresse donc un message au patron de France Télévision, Rémy Pflimlin :

Cher monsieur Pflimlin, sachez qu’un dépressif passe son temps devant la télé. C’est votre client numéro 1, fidèle et silencieux ! Nous comptons parmi nos rangs de spectateurs mélancoliques la très fameuse ménagère de moins de 50 ans : vous croyez vraiment qu’elle ne ferait pas autre chose que de regarder la télé si elle n’avait pas conscience de sa vie de merde !

Par la présente donc, je vous implore, monsieur Pflimlin, de demander à Laurent Ruquier d’arrêter son émission dont j’ai oublié le nom (« On s’essuie les pompes sur le travail de l’invité en ne sachant pas de quoi on parle » ??) , ou au moins d’expulser Pul’ & Polo’ en Syrie, où elles pourraient faire la morale à Bachar El-Assad, enfin, n’importe quoi d’utile qui justifierait les salaires que les deux gardiennes d’immeuble du PAF touchent tous les samedis pour balancer leurs inepties.

J’ai déjà cassé ma télé à cause de cette émission. Mais jetez cette dernière par la fenêtre et vous la retrouvez sur Youtube. Cette pouffiasserie du samedi soir ne m’aide pas à tuer le temps qu’il me reste et je déprime encore plus de la savoir regardée. Je ne vous remercie pas, monsieur Pflimlin.

 

 

Leave a Reply