Qui es tu, Jeanne Hébuterne ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ça commence mal. A l’âge de neuf ans, Amedeo Modigliani est atteint de pleurésie, c’est quand, poétiquement, vos poumons enflent et pleurent de douleur.  Il devra endurer cela toute sa vie. Pour y échapper, il ne cesse de se noyer dans l’alcool, la drogue et le stupre. Cette vie dissolue et cette lutte continue contre la maladie influencent son art.  Ses peintures, en particulier ses portraits, portent la marque de la mélancolie et du tourment. Les formes allongées, le trait simple et esquissé, l’ovale du visage  légèrement penché et le fond uni traduisent à chaque fois la charge émotionnelle du modèle.

En 1917, une jeune femme de bonne famille, Jeanne Hébuterne, 19 ans, entre dans la vie du peintre. Elle tombe sous le charme de Modigliani, alors âgé de 33 ans. Finalement on sait très peu de choses sur cette petite Jeanne, mis à part les conditions de sa mort. On sait qu’elle est une artiste prometteuse de l’école d’art où elle étudie. L’influence de Modigliani sur son travail est indéniable mais les quelques toiles de Hébuterne (longtemps cachées au public) témoignent tout de même d’une identité propre. Elle devient rapidement le modèle favori de Modigliani, mais est ce que ce dernier la considère vraiment comme sa compagne ? Certains y voient plutôt une sorte de partenariat artistique. Dans l’atelier du peintre chez qui elle s’est installée, elle se consacre à la peinture mais aussi à la photo et à la confection de bijoux et de vêtements. Un bébé arrive très tôt dans leur histoire, et c’est ce qui semble être le point de départ de la tragédie. Jeanne commence à s’effacer, et sacrifie ses envies créatrices pour remplir son rôle de mère.  Pour couronner le tout, la famille bourgeoise et catholique de Jeanne la renie du fait de sa relation avec le peintre. A leurs yeux, Modigliani n’est qu’un pauvre débauché. Juif de surcroît.


Alors quand une méningite tuberculeuse emporte Modigliani, Jeanne, à nouveau enceinte, se retrouve seule, démunie et désespérée. On imagine qu’elle est retournée chez ses parents, les suppliant de l’aider, mais que ces derniers ne voulaient plus d‘elle et encore moins des deux rejetons. Jeanne Hébuterne n’a que 22 ans quand elle se jette par la  fenêtre du 5ème étage de l’appartement de ses parents et quitte ainsi un monde qu’elle a peu connu. Elle espère peut-être rejoindre son amour perdu. Malheureusement, Modigliani est enterré en grande pompe au père Lachaise tandis que Jeanne est mise en terre à Bagneux. Il faudra attendre une dizaine d’années, pour qu’elle soit enfin inhumée au coté du peintre.

Air feat. Françoise Hardy – Jeanne
[dewplayer:http://www.lagrandedepression.com//wp-content/uploads/music/Jeanne.mp3]

Leave a Reply